Sérialisation: Les contrôles ont commencé et les retardataires vont être lourdement sanctionnés

La réunion de ce jour avec l’ARS PACA nous a appris que 67% des pharmaciens PACA ne sérialisaient pas ou plutôt ne décommissionnaient pas les médicaments. Il y a ceux qui ont installé le programme mais qui ne s’en servent pas et ceux qui ne l’ont pas installé. L’objectif étant 100% des officines au 31/12/2022.

Nous allons faire un point sur ce qu’il faut faire aujourd’hui et avant le 31-12-2022:

Il faut installer la sérialisation et vos éditeurs de logiciel le savent , c’est urgent donc appelez les !!

Quand c’est installé, il faut scanner les QR codes ( et pas les codes barre) et il faut le faire tous les jours même si on ne fait pas toutes les boites car c’est la seule condition pour que la pharmacie soit reconnue comme faisant la sérialisation.

L’Etat sera sanctionné de quelques 400 millions d’euros par l’Europe au 31 décembre si 100% des pharmacies françaises ne sont pas en sérialisation. Autant vous dire que l’Etat va chercher à nous faire payer la note et qu’à la veille de négociation sur notre marge, cela ne va pas nous favoriser. Pire, ce seront peut être les seuls retardataires qui paieront l’addition par des sanctions très lourdes!!!

LES SANCTIONS ARRIVENT et seront ordinales , juridiques et financières ( de l’ordre de 2000 euros suivi d’une lourde pénalité journalière). L’ARS nous a averti que les inspections ont commencé et qu’ils sont destinataire des noms des pharmacies qui ne décommissionnent pas.


Nous insistons pour que vos logiciels et votre matériel soient à jour et si ce n’est pas fait et que vous êtes adhérent, il faut signaler à notre syndicat tout empêchement ou contrainte insurmontable que vous pourriez rencontrer.

A ce jour, TOUS les éditeurs de logiciel sont prêts à vous faire passer avant le 31 décembre 2022.

Paracétamol à usage pédiatrique

Avis aux pharmaciens en panne de paracétamol solution pédiatrique,

A la demande insistante du syndicat FSPF du Var, le laboratoire UPSA annonce avoir la capacité d’augmenter ses livraisons vers les pharmacies en tension d’approvisionnement sur le paracétamol pédiatrique en particulier dans les zones touristiques . 

RCP EFFERALGANMED PEDIATRIQUE


Tentez votre chance!

 
Valérie Ollier 

Présidente FSPF Méditerranée

Bienvenue sur le site des PREF

Qui sommes nous ?

Notre société savante SOTP fondée en 2003 à l’initiative de 3 Pharmaciens a, aux côtés des instances professionnelles, formalisé et structuré l’activité de sous-traitance des préparations magistrales pour en renforcer les contrôles et la traçabilité nécessaires à un médicament sur mesure et spécifique.

Nous souhaitons aujourd’hui rendre encore plus visible notre savoir-faire.

Nous souhaitons amplifier les synergies entre confrères de ville et confrères hospitalo-universitaires.

Nous souhaitons renforcer les passerelles avec les associations de patients, nos instances et nos organismes de tutelle.

Nous avons pour ambition de construire et proposer des consensus autour de nos pratiques de préparations, d’en mesurer les bénéfices et de continuer à progresser.

Composition actuelle du bureau des PREF :

Président : Sébastien Gallice
Vice-présidente : Dominique Martin-Privat
Trésorier : Stephan Mettefeu
Secrétaire : Florence Chavet
Membres : Florence Joseph-Tornabène, Didier Boeuf, Gurvan Helary.

Les PREF sont heureux de vous accueillir sur leur site internet.

Notre mission : promouvoir les préparations magistrales et pharmaceutiques. Vous faire découvrir leur facilité d’utilisation et leur efficacité.

Les PREF permettent :

  • D’ajuster la posologie en fonction de l’âge et du poids du patient (pédiatrie, gériatrie) ou en fonction d’une pathologie modifiant le métabolisme d’un principe actif (insuffisance rénale).
  • D’adapter la forme pharmaceutique: les enfants et les personnes âgées sont parfois incapables d’avaler un comprimé. Les préparations magistrales liquides apportent une vraie solution.
  • D’associer plusieurs principes actifs pour une synergie d’action (érythromycine, Metronidazole…)
  • De pallier l’arrêt de la commercialisation par un laboratoire d’une spécialité.
  • De fidéliser le patient grâce à une personnalisation du traitement
  • De répondre aux attentes du patient en phytothérapie et aromathérapie pour lesquels principes actifs et dosages sont adaptés à chacun.

Résumé de la soirée du 2 mars 2021

La magnifique soirée ZOOM en visio du mardi 2 mars 2021 que le Dr Félicia FERRERA (vice-présidente URPS) a organisée a fait l’objet d’un enregistrement mais le fichier est trop lourd pour être diffusé!

Nous en sommes désolés mais nous vous transmettons un fichier pdf que le Dr Florian CORREARD a bien voulu nous préparer.

VACCINATION COVID (fichier pdf)

NDLR: Pensez à transmettre le fichier à vos pharmaciens-adjoints.

P.L

Quelques infos (et indiscrétions) intéressantes et certaines à connaitre:

Covid 19 : il est a noter que beaucoup de PS et en particulier de pharmaciens ont reçu , en cette fin d’année, la médaille de l’Ordre du Mérite pour leur gestion de la crise sanitaire.

Tests Covid : environ 8800  pharmacies (sur 21 000) ont vendus 8 M de tests et ont réalisé 3 M de prélèvements. Le 23 décembre les officines françaises ont fait 257 000 tests: la CNAM commence à penser que cela coûte cher!!.


Vaccins grippaux: en 2020, les officines ont réalisé 3,7 M d’actes contre 2,2 M en 2019. Depuis le 1er janvier , s’il nous reste des stocks d’état , on peut les vendre à toute personne qui le demande au prix de 3,01 ttc . Attention, nous ne pouvons vacciner que les personnes cible .


Vaccin Covid : problème sur l’organisation de la livraison  ainsi que sur la livraison du matériel d’injection. Suite à la réunion ARS PACA , les pharmaciens fournisseurs d’EHPAD vont recevoir des doses à partir de lundi 18 janvier , ainsi que des seringues ( vérifier que c’est la bonne aiguille !!), du NaCl ( pour reconditionner les doses) et des seringues . Il est urgent que chaque pharmacie s’entende avec son EHPAD pour assurer une livraison immédiate et que les médecins soient près à vacciner . L’arrêté du 30/12/2020 vient de définir une aide de 70 euros par livraison. Il va y avoir une communication pour la vaccination des PS de ville et nos adjoint(e)s et préparat(rices)eurs seront concerné(e)s. 
Pour les patients , il faudra une visite médicale de validation puis 2 doses à injecter par le médecin en raison de possibles chocs anaphylactiques (mais surtout lié à une forte pression des syndicats de médecins). La FSPF demande la possibilité de vaccination et, au pire, que nous puissions vacciner au moins pour la 2eme dose.


Sérialisation : il y a un « bruit ministériel » qui court pour essayer de pénaliser les pharmaciens qui ne l’ont pas mise en place . Philippe BESSET s’est insurgé et a bien expliqué qu’il ne laisserait pas faire ( en se servant de voie judiciaire s’il le faut ) . Il faut soit un dédommagement ROSP  soit une prise en charge par l’Etat.

 
L’ avenant 19 signé par USPO qui baisse honoraire HC a été contesté par FSPF en conseil d’Etat qui a donné raison à la FSPF sur 1 point . L’honoraire HC est passé de 1 euro à 0,50 e au 1er janvier 2020 mais le JO l’a enregistré au 04/02/2020 , c’est une perte moyenne de 300 euros par officine que la CNAM doit rembourser !!!  


Fermeture des Pharmacies de montagne ou de zones très touristiques : des aides sont prévues. Pour tous , penser à faire la déclaration de perte de CA avant le 15/01/2020. 


ECONOMIE:

Nombre d’officines 21 151 au cumul depuis janvier 2020:  CA -0,6%    AMM R +1,9%    non AMM NR   +6,3% ( masque test …)   marge +1,4%HD -2,5%   HC +2,1% ( rappel uspo a signé leur baisse et nous enlève un bon revenu !!)  HDR +2,6%   HDA +6%  HDE +1,8% ( grâce à négo de la fédé)

il est à noter que les HDE rapportent 230Me grâce à FSPF sinon nous aurions une marge négative 

CA des génériques augmente car générique hors répertoire augmente et sur des produits chers

 L’homéo est déremboursé depuis janvier mais attaquée depuis l’année dernière : -20% en unités et -10M de marge En global, si on regarde l’évolution de la marge réglementée depuis 2015 , on passe de 5,25 Me à 5,24Me en 2019 alors que salaires et charges augmentent 
Les demandes de la FSPF sont  :

1- augmentation de HDR et retour de HC à 1 euro

2- augmentation de 10% de HD et HG sur générique (et TFR) car la ROSP générique s’effondre 

3- pour les petites officines en difficulté et isolée , 1000 euros par mois pour défendre le réseau officinal. 

SOINS COORDONNEES: 

les négociations ACI CPTS avancent dans le bon sens et vers une simplification. Tous les syndicats y sont favorables ( médecins infirmiers ..) mais ne veulent pas signer avant les élections URPS . Seule USPO est prête à signer . Vote à l’unanimité à la FSPF pour suivre les syndicats des autres professions pour signer tous ensemble car c’est de l’inter pro.


CONVENTION:

ADRI n’a toujours pas amélioré sa fiabilisation qui est de 95% environ ( alors que Visiodroits est à 99,80%). DAD toujours des factures rejetées par sécu , il faut râler auprès de chaque CPAM  car c’est eux qui gèrent

PDA toujours rien

TROD COVID  attention aux abus sur le prescripteur fictif 

Accompagnements pharmaceutiques : il va y avoir des contrôles donc bien garder les justificatifs

 ROSP QS (qualité de service) sera à valider à partir du 11 janvier jusqu’au 2 mars 2021

PRALUENT et REPATHA : attention aux  ordonnances non conformes ( déclaration obligatoire) 

ACTIL veut intégrer Visiodroits ( en cours de signature)

P.L

La bible de l’accompagnement pour les patients sous traitements anticancéreux oraux (avenant 21 de la convention pharmaceutique)

Le guide très utile de la HAS publié en février 2018 a pour objectif de sensibiliser et d’accompagner les professionnels à la conciliation des traitements médicamenteux, en favorisant sa mise en œuvre progressive et en facilitant son déploiement par la mise à disposition d’outils et de mises en situation éprouvés par les professionnels de santé.

Quatre parties sont développées : appréhender, comprendre, mettre en
œuvre, concilier en pratique (cliquez sur le lien hypertexte ci-dessous).

Guide de conciliation des traitements médicamenteux en cancérologie

P.L

Renouvellement en pharmacie des ordonnances expirées : toujours possible

Depuis l’entrée en état d’urgence sanitaire, les pharmacien(ne)s sont autorisées à délivrer (et facturer) des ordonnances renouvelables arrivées à expiration. L’objectif de ce dispositif était d’éviter toute interruption de traitement chez des patients chroniques, du fait du confinement ou d’une indisponibilité temporaire du médecin prescripteur. 

Ces dispositions (incluant la prise en charge par l’Assurance maladie), initialement applicables jusqu’au 31 mai 2020, sont prolongées suite à la prorogation de l’état d’urgence sanitaire :

  • renouvellement pour 1 mois de traitement d’une ordonnance renouvelable arrivée à expiration (cette disposition s’applique plus largement aux traitements stables depuis au moins 3 mois) ; 
  • renouvellement pour une période de 28 jours des ordonnances de médicaments hypnotiques ou anxiolytiques, à condition que ces médicaments aient été délivrés au patient depuis au moins trois mois consécutifs ;
  • renouvellement pour une période de 28 jours (en respectant les modalités de fractionnement précisées sur l’ordonnance) des traitements substitutifs aux opiacés (méthadone, buprénorphine), dans le cas d’un traitement de substitution aux opiacés d’au moins 3 mois et après accord écrit du prescripteur ;
  • renouvellement pour une période de 28 jours (en respectant les modalités de fractionnement) d’une ordonnance de stupéfiant, après accord écrit du prescripteur.

Rétrocession hospitalière (Rétrocession APHM Hôpital Conception, Pharmacie centrale).

Cher confrère, Chère consœur,

Dans la situation actuelle d’épidémie de covid-19, il est difficile pour les patients de se déplacer pour venir chercher leur traitement habituel à la rétrocession hospitalière (Rétrocession APHM Hôpital Conception, Pharmacie centrale).

Dès le lundi 30 mars 2020, il sera possible pour la Rétrocession de l’AP-HM de faire parvenir leur traitement dans votre officine, via les grossistes répartiteurs, afin de limiter leurs déplacements, permettre la poursuite de leur traitement et garantir la continuité pharmaceutique (Arrêté publié au Journal officiel du 24 mars 2020).

Les patients sont informés de cette possibilité via communiqués de presse et réseaux sociaux et sont invités à se rapprocher de vous pour en bénéficier. Le circuit que nous avons défini est très simple et peu impactant sur votre activité déjà chargée.

Vous trouverez les documents et modalités pratiques en documents téléchargeables sur notre site internet :

http://fr.ap-hm.fr/service/retrocession-hopital-conception

La liste des médicaments éligibles est consultable sur le site internet et sera actualisée régulièrement. Les médicaments en double circuit ville/hôpital ne font pas partie de ce circuit. À l’heure actuelle, les stupéfiants et les produits faisant appel à la chaîne du froid ne sont également pas concernés par ce dispositif.

Vous pouvez nous contacter dès à présent au 04.91.38.39.35 pour plus de renseignements. N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques et suggestions pour améliorer le dispositif.

Bien confraternellement,

Dr Albert Darque, Dr Philippe Monges
Rétrocession AP-HM

Dispensation adaptée: Les pharmaciens deviennent les pantins de la Sécu !

La FSPF a toujours soutenu les évolutions du métier. Mais la dispensation adaptée voulue par l’Uspo, n’en est pas une. Elle consiste ni plus ni moins, sur présentation d’une ordonnance à posologie variable, à ne pas délivrer toutes les boîtes prescrites.

La FSPF se bat depuis des années pour prouver que les pharmaciens d’officine sont de véritables professionnels de santé, avec de nombreuses missions de santé publique. L’avenant n°20 nous recale dans un rôle comptable, sous couvert d’observance et de prévention de la iatrogénie. Le pharmacien d’officine vaut bien plus que cela !

Alors que nous voulons valoriser nos véritables interventions pharmaceutiques (pluri)quotidiennes, nous voilà rabaissés à des compteurs de boîtes. Et pendant ce temps, on veut faire du pharmacien un correspondant, un dépisteur d’angine bactérienne, un vaccinateur, un accompagnant des patients sous chimiothérapie, etc… Il faut être cohérent !

Sur le plan économique… une véritable arnaque ! Tracer cet acte du quotidien aurait pu être une bonne idée si on ne nous avait pas inventé une nouvelle ROSP, fondée sur des critères invérifiables et payés… à la Saint Glinglin.

Le montant de la ROSP qui lui sera rattachée dépendra en effet de la baisse des volumes de certaines classes de médicaments. Pour déclencher la ROSP, les pharmaciens devront dispenser une quantité inférieure au maximum de boîtes prescrites. Comme les pharmaciens délivrent déjà la juste quantité de médicaments, aucune baisse de volume ne sera observée. La ROSP ne sera donc jamais déclenchée !

Alors que la profession vient d’obtenir le paiement à l’acte des nouvelles missions, ce nouvel avenant sonne comme une véritable régression. Et l’expression « compte d’apothicaire » reprend alors tout son sens. 

Dans ces conditions, la FSPF ne peut que refuser de signer l’avenant n°20 sur la dispensation adaptée.

La FSPF défend une véritable intervention pharmaceutique, acte de coordination avec le médecin qui est la formalisation écrite de l’analyse pharmaceutique et qui doit être rémunérée à l’acte.

Confraternellement,

Philippe BESSET

Président de la FSPF

Les cas d’exclusion de la substitution possibles pour les prescripteurs à partir de 2020

Arrêté du 12 novembre 2019 précisant, en application de l’article L. 5125-23 du code de la santé publique, les situations médicales dans lesquelles peut être exclue la substitution à la spécialité prescrite d’une spécialité du même groupe générique

I. – Les situations médicales mentionnées au deuxième alinéa du II de l’article L. 5125-23 du code de la santé publique, dans lesquelles le prescripteur peut exclure la délivrance par substitution à la spécialité prescrite d’une spécialité du même groupe générique, sont définies comme suit :
Prescription de médicaments à marge thérapeutique étroite pour assurer la stabilité de la dispensation, lorsque les patients sont effectivement stabilisés avec un médicament, et à l’exclusion des phases d’adaptation du traitement ;
Prescription chez l’enfant de moins de six ans, lorsqu’aucun médicament générique n’a une forme galénique adaptée et que le médicament de référence disponible permet cette administration ;
Prescription pour un patient présentant une contre-indication formelle et démontrée à un excipient à effet notoire présent dans tous les médicaments génériques disponibles, lorsque le médicament de référence correspondant ne comporte pas cet excipient.
La liste des principes actifs entrant dans la composition des médicaments relevant des situations médicales mentionnées au 1° est fixée dans l’annexe au présent arrêté.
II. – Lorsque le prescripteur fait usage d’une des justifications prévues aux 1° à 3° du I, il en fait mention sur l’ordonnance, sous forme informatisée ou à défaut sous forme manuscrite, le cas échéant pour chaque médicament prescrit et pour chaque situation médicale concernée.
Les mentions à reporter sur l’ordonnance sont les suivantes : pour les situations médicales visées au 1° du I « non substituable (MTE) », pour les situations médicales visées au 2° du I « non substituable (EFG) » et pour les situations médicales visées au 3° du I « non substituable (CIF) ».

ANNEXE
Liste des principes actifs rentrant dans la composition des médicaments pouvant relever de la situation médicale prévue au 1° du I de l’article 1er du présent arrêté :
– lamotrigine,
– pregabaline,
– zonisomide
– lévétiracétam,
– topiramate (*),
– valproate de sodium (*),
– lévothyroxine,
– mycophénolate mofétil (*),
– buprénorphine,
– azathioprine,
– ciclosporine,
– évérolimus,
– mycophénolate sodique.

ADANCOR© bientôt déremboursé, les autres produits à base de nicorandil restent pris en charge

Les spécialités ADANCOR© 10 mg et ADANCOR© 20 mg ne seront plus remboursées par le régime obligatoire à compter du 24 janvier 2020.

Nous tenons à vous indiquer que les autres spécialités des groupes génériques NICORANDIL 20 mg et NICORANDIL 10 mg restent remboursables par le régime obligatoire à 65 %.

Nous vous appelons dès maintenant à la plus grande vigilance concernant les commandes et la gestion de vos stocks pour les deux présentations de l’ADANCOR©, aucun délai d’écoulement n’étant prévu au-delà de cette date.

Les Pharmaciens du Sud

GRATUIT
VOIR